Appel à projets Contrat d’engagement Jeune – Jeunes en rupture

Dans le cadre de la mise en œuvre territoriale du volet jeunes en rupture du Contrat d’Engagement Jeune, la DREETS lance un appel à projet afin d’apporter un accompagnement spécifique et renforcé aux jeunes en grande difficulté qui, en raison de freins liés à leur parcours, peuvent se trouver exclus ou en marge de l’offre d’accompagnement existante.

Sont attendus des projets qui proposent des actions complémentaires à l’offre déjà existante, spécialement dédiées à ce public et une articulation solide entre le porteur et la ou les missions locales du territoire, depuis la remobilisation des jeunes ciblés jusqu’à l’accès à l’emploi ou à l’activité durable.

Les principaux objectifs de l’AAP sont les suivants :

  • Une démarche d’aller-vers pour repérer les jeunes en rupture ;
  • Une démarche d’accompagnement vers la mission locale en vue de l’ouverture du CEJ et de l’insertion socio-professionnelle du jeune ;
  • Un co-accompagnement dans le cadre du CEJ construit avec la mission locale, en proposant au jeune des actions adaptées à sa situation, relevant de sa prise en charge globale (logement, santé, mobilité…), dans le but de sécuriser son accompagnement vers l’emploi durable ; un suivi le cas échéant du jeune après sa sortie du CEJ afin de lui permettre de poursuivre sereinement son parcours d’insertion professionnelle.

Télécharger l’appel à projets

Appel à projets Prévention et lutte contre la prostitution et la traite des êtres humains

Le Service des droits des femmes et de l’égalité entre les femmes (SDFE), en lien avec des fonds de l’AGRASC, lance un appel à projets d’un montant total de 2,6 millions d’euros pour 2022, visant à  soutenir des projets innovants : 

  • En matière de prévention de la prostitution, de prévention et d’information contre le proxénétisme et la traite des êtres humains aux fins d’exploitation sexuelle ; 
  • En matière d’accompagnement des personnes en situation de prostitution et/ou victimes d’exploitation sexuelle qui n’entrent pas en parcours de sortie de la prostitution. 

Quatre thématiques :  

  • Développer les actions innovantes d’aller-vers, les maraudes, notamment les maraudes sur internet ;  
  • Renforcer la formation et la sensibilisation des professionnels sur un champ large ;  
  • Renforcer la prévention et la lutte contre la prostitution des jeunes femmes, notamment des mineures, et des femmes en situation de précarité ; 
  • Améliorer l’accompagnement et la prise en charge des personnes qui n’entrent pas en PSP. 

Critères de sélection :  

  • Des projets à dimension régionale, ou départementale / interdépartementale présentant une visée d’essaimage ;  
  • Intérêt des actions envisagées au regard de leur capacité à atteindre l’objectif visé ; 
  •  Originalité et valeur ajoutée des actions proposées ;  
  •  Qualité du portage du projet (montée en charge des actions, partenariats envisagés, viabilité financière, équipe-projet, calendrier, capacité de suivi/reporting…) ; 
  •  Capacité à produire des actions transférables à d’autres contextes, voire généralisables. 

Montants: 

Les projets sélectionnés bénéficieront d’une aide financière entre 50 000 euros et 150 000 euros.  

 Examen des projets : 

Les projets seront sélectionnés en trois étapes : 

  • Sélection priorisée par la directrice régionale ou le directeur régional en lien avec les déléguées départementales et les délégués départementaux et envoi au SDFE des projets retenus et priorisés au niveau régional ; 
  • Etude de l’ensemble des projets et sélection finale par le service des droits des femmes et de l’égalité entre les femmes et les hommes ; 
  • Les projets seront ensuite présentés pour validation au Conseil d’administration de l’AGRASC. 

Calendrier : 

Les projets présentés débuteront en 2022 et peuvent se dérouler jusqu’en 2023. La durée du projet peut s’étendre jusqu’à 18 mois maximum. 

La date limite de réception des candidatures auprès de la direction régionale aux droits des femmes et à l’égalité est fixée au lundi 21 mars 2022. 

Pour plus d’informations, consulter le cahier des charges.

RESSOURCES, OUTILS ET GUIDES EN LIGNE COVID-19

Pour vous aider dans la gestion de vos structures en temps de crise sanitaire, retrouvez ici l’essentiel des informations nécessaires, ainsi que dans les communications dédiées mises en lien ci-dessous :

 

Les règles sanitaires applicables

– Le décret n°202-1310 du 29 octobre 2020, actualisé régulièrement, et qui précise les activités qui peuvent perdurer, et celles qui doivent être suspendues. 

– Le protocole national pour la santé et la sécurité des salariés en entreprise actualisé régulièrement et autres ressources utiles. 

– Les consignes sanitaires applicables à vos activités et autres ressources (y compris en Français facile à lire et comprendre et dans d’autres langues) du Ministère des solidarités et de la santé pour le secteur social et médico social.

Une attestation de déplacement dérogatoire en Français facile à lire et à comprendre. 

– Les consignes du Ministère des solidarités et de la Santé sur l’isolement et les tests 

– Des fiches d’information de Santé Publique France sur la Covid-19 et la vaccination.

Des supports d’informations diffusables pour les publics et professionnels concernés par la vaccination, notamment les informations sur la vaccination traduites en 21 langues !

 

Les aides à destination de notre secteur d’activité

– Une adresse mail dédiée mise en place spécifiquement pour les acteurs de l’ESS : infocovid.ess@cabinets.finances.gouv.fr 

– Un numéro vert ouvert par le Ministère de l’Economie pour tous les acteurs économiques, permettant de les orienter vers les dispositifs qui leur sont accessibles en fonction de leur situation : 0 806 000 245 

 

Des informations utiles sur la continuité des activités associatives 

Les règles applicables sur l’adaptation des instances associatives à la crise sanitaire, mesures prolongées par décret du 9 mars 2021.

– La Foire aux Questions du Mouvement associatif national.  

– La Plateforme d’information du secrétariat d’Etat à l’ESS recensant les aides disponibles au secteur, avec la dernière synthèse sur le sujet

 

En cas de questions, n’hésitez pas à contacter l’équipe de la FAS Pays de la Loire.

Lutte contre l’épidémie Covid-19 : Mobilisation des formations ambassadeurs et des médiateurs Anti-Covid

Mise en place d’une consultation de prévention pour les personnes en situation de précarité et pour les personnes à risques de formes graves du Covid-19

[Covid-19] Recommandations face à la propagation de nouvelles variantes du SARS COV-2

Les professionnel-le-s du secteur AHI éligibles à la vaccination prioritaire