Appel à candidature : créez une épicerie solidaire sur votre territoire ! 

Dans le cadre de France Relance, et avec le soutien de partenaires, le réseau des épiceries solidaires ANDES soutient massivement la création de nouvelles épiceries solidaires, tout en favorisant l’accès aux produits frais et de qualité pour les populations isolées ou modestes.

La crise sanitaire que nous traversons, devenue une crise économique et sociale, affecte durablement les ménages déjà fragiles et de nouvelles catégories de population peu habituées à l’aide alimentaire. Les épiceries solidaires sont particulièrement pertinentes pour répondre à ces nouveaux besoins.

Vous souhaitez créer une épicerie solidaire sur votre territoire ? 

Déposez votre projet et bénéficiez de notre accompagnement et d’une subvention pour les premiers investissements matériels.

Déposez votre candidature

Le présent formulaire vise à recueillir les candidatures des collectivités, associations ou porteurs de projet qui souhaitent développer une épicerie solidaire sur leur territoire. La sélection des projets retenus s’appuiera notamment sur les réponses fournies dans le formulaire. Les projets solides, répondant à des besoins sociaux clairement identifiés, et dont la future structure porteuse est établie ou en cours de création, seront privilégiés. Ces critères ne sont ni exhaustifs, ni rédhibitoires : chaque projet sera analysé individuellement, n’hésitez pas à vous lancer ! Notre équipe est également en mesure de vous conseiller si vous en êtes aux prémices de votre projet.

Merci d’avance de remplir le formulaire de la manière la plus précise possible pour nous permettre de qualifier l’avancement et la maturité de votre projet. Important : pour remplir le formulaire et ajouter des documents complémentaires à votre candidature, il est nécessaire d’avoir un compte Gmail ou d’associer un compte Google à votre adresse mail déjà existante. C’est très rapide et les étapes sont résumées dans l’article « Comment utiliser les services Google sans adresse Gmail ? ».

Les porteurs de projet sélectionnés pourront bénéficier :

  • d’un accompagnement à la création par les équipes ANDES ;
  • du financement d’une partie des investissements nécessaires à l’ouverture de l’épicerie : de 2 000€ à 15 000€ selon les projets.

Pour toute question, vous pouvez contacter Audrey Latra à l’adresse suivante audrey.latra@andes-france.com ou au 07 87 35 58 75.

L’accompagnement d’ANDES pour la création d’épiceries solidaires

En tant que 1er réseau national des épiceries solidaires, rassemblant de plus de 460 structures, ANDES accompagne régulièrement la création de nouvelles épiceries dans l’ensemble des régions (plus de 200 projets accompagnés).

Les épiceries solidaires adhérentes bénéficient également de formations, de financements, de solutions d’approvisionnement, de l’accompagnement d’un animateur régional et de partenariats développés par ANDES.

Le concept d’une épicerie solidaire

Les épiceries solidaires sont des structures d’aide alimentaire et d’accompagnement social, proposant à leurs bénéficiaires d’effectuer leurs courses comme dans un commerce classique, pour un coût entre 10% et 30% de la valeur marchande des produits. Les bénéficiaires, orientés par des travailleurs sociaux, accèdent à l’épicerie pour une durée limitée et ont également accès à un accompagnement social pour les aider à sortir des difficultés.

>> https://andes-france.com/nos-actions/les-epiceries-solidaires/appel-candidatures-creation-epiceries-solidaires/

Commission SIAO

Besoin de plus d’information sur cet événement, contactez-nous au 03 20 06 15 06 ou par mail : hautsdefrance@federationsolidarite.org 

Commission Habitat

Besoin de plus d’information sur cet événement, contactez-nous au 03 20 06 15 06 ou par mail : hautsdefrance@federationsolidarite.org 

Rencontre associations/bailleurs

Besoin de plus d’information sur cet événement, contactez-nous au 03 20 06 15 06 ou par mail : hautsdefrance@federationsolidarite.org 

Groupe Hôtes de Maison relais/Pension de famille

Besoin de plus d’information sur cet événement, contactez-nous au 03 20 06 15 06 ou par mail : hautsdefrance@federationsolidarite.org 

Réunion des adhérents Flandres

Besoin de plus d’information sur cet événement, contactez-nous au 03 20 06 15 06 ou par mail : hautsdefrance@federationsolidarite.org 

Réunion des adhérents Hainaut-Cambrésis

Besoin de plus d’information sur cet événement, contactez-nous au 03 20 06 15 06 ou par mail : hautsdefrance@federationsolidarite.org 

Réunion des adhérents Pas-de-Calais

Besoin de plus d’information sur cet événement, contactez-nous au 03 20 06 15 06 ou par mail : hautsdefrance@federationsolidarite.org 

[Migrant.e.s] AAP national 2022 relatif à l’intégration des étranger.ère.s primo-arrivant.e.s, donc les bénéficiaires de la protection internationale

L’AAP national annuel, financé par l’action 12 du BOP 104 a été publié en date du 19 janvier 2022. Comme l’année dernière, il a été publié conjointement par la DGEF et la DIAIR, il s’adresse à l’ensemble des personnes « ayant vocation à rester durablement sur le territoire français », qu’elles disposent depuis moins de cinq ans d’un titre de séjour pour un motif familiale ou économique ou qu’elles soient bénéficiaires de la protection internationale. Les projets doivent nécessairement être nationaux ou interrégionaux, des AAP locaux (régionaux et départementaux) devraient prochainement être lancés. 

 

Les projets doivent répondre aux thématiques identifiées par la DGEF et la DIAN :  

  • Projets à destination directe des personnes éligibles : primo-arrivantes et BPI (axe linguistique qui figurait l’année dernière possiblement renvoyé aux AAP locaux) 
  • Accompagnement des femmes étrangères dans l’accès au marché du travail (la thématique était déjà identifiée dans l’AAP de l’année dernière) 
  • Lutte contre la fracture numérique, renforcement de l’inclusion numérique, actions de médiation numérique (l’AAP semble ainsi intégrer l’AAP spécifique aux BPI lancé par la DIAIR en 2020 pour lutter contre la facture numérique chez les personnes réfugiées, en élargissant à l’ensemble des primo-arrivant.es) 
  • Projets destinés spécifiquement aux BPI (les 2 thématiques listées apparaissaient l’année dernière, n’apparaissent plus mobilité et accès à la culture/loisirs) 
  • Promotion de la mobilité géographique de l’Ile-de-France vers les autres régions  
  • Accès aux soins dans le domaine de la santé mentale, notamment la prise en charge psycho-traumatique et des vulnérabilités spécifiques liées au parcours d’exil 
  • Projets permettant la rencontre entre la société d’accueil et les étrangers primo-arrivants 
  • Dispositif Fai’R : projets visant à créer du lien entre jeunes français et jeunes étrangers, dont les BPI 
  • Projets relatifs au mentorat et au parrainage 
  • Projets à destination des acteurs de l’intégration (recentré sur la formation, avec une dimension coordination des acteurs qui n’apparait plus par rapport à l’année dernière) 
  • Formation des services de droit commun en charge de l’accès aux droits 
  • Formation et outillage des professionnels et des bénévoles de l’apprentissage du français langue étrangère (FLE) avec une priorité sur les non lecteurs non scripteurs. 

Hors projets Fai’R, pour lequel le seuil minimal de subvention demandé est de 30 000 euros, les autres projets doivent atteindre un seuil minimal de 80 000 euros, avec un co-financement de 20% au moins. Aucun seuil maximal n’est fixé mais les demandes supérieures à 500 000 euros sont renvoyées de préférence vers le FAMI. La durée maximale des projets est de 12 mois, des conventions pluriannuelles peuvent être exceptionnellement envisagées mais l’engagement financier de l’Etat ne pourra porter que sur les crédits 2022. 

Pour en savoir +

Réunion des adhérents Somme et Oise