Respirations Outre Mer

Le programme Respirations

 

Respirations est un programme qui réunit 3 acteurs de la solidarité et de l’éducation populaire pour contribuer à la lutte contre la pauvreté des enfants en favorisant l’accès aux pratiques culturelles chez les enfants, familles et jeunes en situation de précarité comme des outils d’émancipation.

Ce projet est co-piloté par la Fédération des acteurs de la solidarité et les associations nationales Cultures du Cœur et Les Petits Débrouillards. Ensemble, ces réseaux partagent la volonté de faire grandir la place de la culture et des savoirs dans l’accompagnement proposé aux enfants et aux familles sans domicile, qui est d’une grande richesse pour les personnes mais reste malheureusement trop peu financé et soutenu.

Cette initiative déployée dans 6 régions vise :

Pour plus d’informations sur Respirations, cliquez ci-dessous et visiter le site internet www.respirations.org.

Respirations a été co-construit face à ces contextes et constats :

  • De nombreuses familles, donc d’enfants, vivent dans une situation de grande précarité et d’isolement : le taux de pauvreté a fortement augmenté ces dernières années, et on estime qu’il y a 3 millions d’enfants pauvres en France, soit près d’un enfant sur cinq.

Des dizaines de milliers d’entre eux vivent dans des structures d’hébergement, parfois dans des hôtels sociaux.

Ces derniers offrent des conditions de vie particulièrement difficiles : promiscuité, absence de lieu à soi, accompagnement très réduit, forte mobilité, éloignement des centres et de nombreux services, pauvreté monétaire.

  • Constat : La pauvreté exclut ces enfants de l’accès à des pratiques éducatives et culturelles en dehors de l’école, qui sont pourtant fondamentale pour le développement des enfants, des jeunes et leur avenir. L’accès aux pratiques culturelles est un droit fondamental, dont de nombreux enfants, jeunes et familles sont toujours privés.
  • Tou·te·s les professionnel·le·s sont convaincu·e·s de l’importance et du rôle de l’accès à la culture et aux sciences pour l’émancipation, le renforcement de l’autonomie et du pouvoir d’agir des personnes accompagnées et hébergées par les structures adhérentes de la FAS.
  • Constat : Pour que ces projets voient le jour et soient pérennes, pour les construire en co-construction avec les publics et des partenaires et pour mobiliser les publics, il faut du temps, du soutien financier et de la formation.

Le programme Respirations affirme que la culture est un levier d’insertion et d’intégration puissant et qu’elle doit être accessible pour tous dès le plus jeune âge, en :

– Agissant maintenant : mise en place rapide d’actions concrètes d’accès à la culture scientifique, aux loisirs et à la pratique artistique auprès des enfants à l’hôtel, départ en vacances de familles et d’enfants sans domicile, accompagnement de projets de terrain sur le thème de la lecture, de la musique, la pratique sportive, etc.

  • Un dispositif de co-financement : le fonds de soutien aux projets culturels pour les enfants, familles et jeunes : plus d’informations ici.
  • Avec la FAS, et le programme Vacances pour tou.te.s : co-financez les projets de départs en vacances collectifs ou individuels des familles et des jeunes. Plus d’information ici.

– Transformant le quotidien : actions qui permettront d’agir sur le cadre de vie des personnes dans l’hébergement par la création de Fablabs scientifiques, de fabriques culturelles au sein des structures d’hébergement, la multiplication des points d’accès à  la culture et le recrutement de référent-e-s socioculturel-le-s permettant de monter des projets sur un territoire donné.

– Préparant demain : actions visant à renforcer sur le long terme la place de la culture artistique et scientifique dans l’accompagnement social : formation des intervenant-e-s sociaux-ales, observation, évaluation et capitalisation sur les résultats du projets afin de transformer durablement l’approche des acteurs sociaux et des pouvoirs publics.

  • Plus d’information sur le parcours de sensibilisation des intervenants sociaux : ici.

Informations pratiques :

Le programme est dans sa première phase d’activité (2019 – 2023) grâce à une subvention de la DGCS (Direction générale de la cohésion sociale) et le soutien d’autres acteurs comme le Ministère de la Culture, la Fondation Nexity, Unicef et le Crédit Coopératif.