Retour à toute l'actualité

20 décembre 2022

Urgence grand froid – personnes à la rue et mal-logées : la mobilisation de la FAS

 

Décembre 2022

 

Alors que le plan grand froid a été déclenché lundi 12 décembre pour faire face à la baisse massive des températures, des solutions d’urgence ont été mises en place ces derniers jours pour mettre à l’abri les personnes à la rue. Olivier Klein, ministre délégué à la Ville et au Logement a annoncé ce week-end la réquisition de plusieurs bâtiments notamment du Paris Event Center, Porte de la Villette à Paris ainsi que du Château Thiverval-Grignon dans les Yvelines avec Emmaüs France, pour un total de 400 places. Cette dernière expérience reflète ce que nous pouvons réussir à faire entre l’État, les collectivités et les associations, le centre devant rester ouvert jusqu’au printemps au moins, et permettant une meilleure répartition sur l’IDF. Par ailleurs plusieurs gymnases ont également été ouverts à Paris et dans le reste de la France.

 

       

Ces dispositions s’inscrivent dans la continuité des mobilisations ces dernières semaines de la FAS et des associations qui n’ont cessé d’alerter sur l’urgence de la situation, le manque d’anticipation face à ces baisses de températures et le nombre extrêmement inquiétant d’hommes, femmes et enfants qui ont passé la nuit dehors dans ces conditions.

 

Mercredi 14 décembre, le Collectif des Associations Unies dont la FAS est l’un des porte-parole a tenu une conférence de presse sur les perspectives très inquiétantes en 2023 pour les personnes à la rue et mal-logées. La saturation du 115, l’inquiétude sur l’inconditionnalité de l’accueil avec la circulaire OQTF du 17 novembre, la proposition de loi favorisant les expulsions de logement et le crise énergétique, posent un contexte sombre sur l’année à venir pour les personnes les plus fragiles. C’est pourquoi la FAS, représentée lors de la conférence de presse par Nathalie Latour, a demandé que face à ces situations d’urgence soit mise en place une politique structurelle et pluriannuelle sur le Logement d’abord pour mettre un terme à la  gestion au thermomètre des places d’hébergement d’urgence. Nous avons également partagé le constat des enfants à la rue, deux fois plus nombreux entre janvier et décembre 2022, soulignant l’insuffisance du maintien des 197 000 places d’hébergement d’urgence qui n’ont pas empêché que près de 2 836 personnes en familles étaient à la rue ce 5 décembre. Face à ces chiffres la FAS porte un point de vigilance : au-delà d’exprimer une tendance, ils sont également sous-évalués du fait que beaucoup de familles n’appellent pas ou plus le 115 par découragement face à la saturation du numéro du Samusocial de Paris.

 

 

Ces dernières semaines également, la FAS a été très présente médiatiquement sur ces sujets avec plusieurs interventions du Président Pascal Brice et de la directrice générale Nathalie Latour sur les plateaux de chaînes d’information.

Sur RMC notamment, Pascal Brice avait alerté sur les 2000 enfants et 6000 familles à la rue suscitant dès le lendemain une réponse sur la même chaîne du ministre Olivier Klein (voir la vidéo).

Retrouvez toutes nos interventions médiatiques et les articles de presse écrites nous mentionnant dans les revues de presse mensuelles ici.