La rétention administrative des enfants sanctionnée par la CEDH

Dans son arrêt de chambre rendu jeudi 19 janvier dans l'affaire Popov contre France, la Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH) a jugé, à l'unanimité, que la présence de mineurs dans un centre de rétention administrative "inadapté aux enfants" était contraire au respect de la vie privée et familiale (article 8), mais aussi à l'interdiction des traitements inhumains ou dégradants (article 3) et au droit à la liberté et à la sûreté (article 5).

Lire la suite

Imprimer E-mail

Vous n'avez pas encore de compte? Inscrire maintenant!

Connectez-vous à votre compte