Lancement du collectif « Cause Majeur ! » : la Fédération des acteurs de la solidarité se mobilise pour la prévention des ruptures de parcours des jeunes majeur.e.s sortant de l’ASE ou de la PJJ

causemajeur

Une partie des jeunes sortant de l’Aide Sociale à l’Enfance et de la Protection Judiciaire de la Jeunesse ont connu ou connaissent une situation de très grande précarité au moment de la majorité ou une fois la prise en charge via une aide provisoire jeune majeur - ou « contrat jeune majeur » - terminée.

Longtemps angle mort des politiques publiques, la question de la rupture du parcours de ces jeunes a récemment été mise sur le devant de la scène via notamment :

La question de la fin de prise en charge des jeunes protégés devrait également être traitée dans le cadre des travaux d’élaboration de la stratégie nationale de protection de l’enfance -aussi appelée « Pacte pour l’enfance »-, préparé par le secrétaire d’État Adrien Taquet et à propos de laquelle les concertations viennent de débuter.

Mobilisée pour que les politiques publiques prennent véritablement en compte la situation des jeunes majeurs sortant de la protection de l’enfance et que les annonces soient suivies d’actes, la Fédération des acteurs de la solidarité s’est associée à une quinzaine d’autres associations et personnes qualifiées au sein du collectif Cause Majeur ! L’ensemble des membres de ce collectif partagent un objectif commun : l’élaboration et la mise en œuvre de réponses concrètes qui viendront véritablement mettre fin aux sorties sans solution de l’ASE et de la PJJ et aux situations de très grande précarité qu’elles engendrent aujourd’hui pour une partie des jeunes majeur·e·s concerné·e·s.

cause majeur évènement

L’évènement de lancement a eu lieu le mardi 26 mars 2019 au Conseil Economique, Social et Environnemental, sous le parrainage d’Antoine Dulin, ancien vice-président du CESE et rapporteur de l’avis du CESE relatif à la prévention des ruptures dans les parcours en protection de l’enfance, en présence de jeunes anciennement pris en charge par l’ASE ou la PJJ ainsi que des députées Brigitte Bourguignon et Perrine Goulet et plusieurs autres personnalités, dont Maxime Boidin, conseiller auprès de Monsieur Adrien Taquet, secrétaire d’Etat à la protection de l’enfance.

Cet évènement a marqué l’engagement de jeunes majeur·e·s anciennement pris·es en charge par l’ASE ou la PJJ, d’associations de protection de l’enfance, de jeunesse mais également du secteur de l’insertion. Cette mixité inédite est un premier pas vers le décloisonnement de ces secteurs, décloisonnement essentiel à la formulation d’une réponse pérenne et efficace pour les jeunes sortant d’institutions, ainsi que de la participation des personnes concernées à l’élaboration des politiques publiques qui les concernent.

--------

Cliquez ici pour lire le communiqué de presse annonçant le lancement du collectif

Imprimer E-mail

Vous n'avez pas encore de compte? Inscrire maintenant!

Connectez-vous à votre compte