Newsletter du 30 juin

Lettre de la Fédération des acteurs de la solidarité
Mardi 30 juin 2020
 
Analyse de l'impact du Covid-19 sur l'activité du 115115Numéro d’urgence sociale anonyme et gratuit pour les sans-abri
et le public pris en charge
Dans le cadre de sa mission d’observation sociale et à la demande du GAN 115115Numéro d’urgence sociale anonyme et gratuit pour les sans-abri/SIAOSIAOSystème intégré d’accueil et d’orientation, la Fédération des acteurs de la solidarité a réalisé une analyse statistique quantitative et qualitative présentant les chiffres nationaux du 115115Numéro d’urgence sociale anonyme et gratuit pour les sans-abri objectivés par des illustrations concrètes de SIAOSIAOSystème intégré d’accueil et d’orientation qui ont souhaité participer à cette observation sociale. L’analyse consiste à montrer si le Covid-19 et le confinement ont eu un impact sur l’activité du 115115Numéro d’urgence sociale anonyme et gratuit pour les sans-abri (volume et nature des appels et des demandes), sur la prise en charge des personnes (volume des nuitées selon les lieux d’attribution et des demandes non pourvues pour absence de places disponibles ou compatibles avec la composition du ménage), sur la typologie du public qui l’a sollicité (personnes hébergées selon la composition du ménage et le type de places et caractéristiques sociodémographiques des nouveaux appelants).

Les principaux enseignements sont les suivants :
  • nette diminution du nombre d’appels (-70 %),
  • forte augmentation du taux de décrochage,
  • forte diminution des demandes d’hébergement, du fait des ouvertures de places,
  • prééminence de l’hôtel dans les attributions,
  • nette diminution des demandes non pourvues (DNP) entre mars et mai pour repartir à la hausse mi-mai,
  • quelques départements gardent néanmoins des taux de DNP très élevés (91 % en Gironde, 90 % dans le Nord),
  • nette augmentation des demandes de prestations alimentaires au 115115Numéro d’urgence sociale anonyme et gratuit pour les sans-abri.
     
L’augmentation du parc d’hébergement dans la période récente a donc eu un impact très positif et visible au 115115Numéro d’urgence sociale anonyme et gratuit pour les sans-abri quant à la recherche de solutions pour les personnes et a bénéficié à tous les publics quelle que soit leur composition familiale. Bien entendu, ces données ne permettent pas de mesurer l’évolution du nombre de personnes à la rue compte tenu du taux de non recours très élevé au 115115Numéro d’urgence sociale anonyme et gratuit pour les sans-abri (+ de 50 % selon les remontées des maraudes). Cependant le nombre de DNP repart à la hausse ces dernières semaines, avec des fermetures de places signalées (en Seine-Saint-Denis notamment). Nous appelons donc à une grande vigilance sur les territoires.
Cliquez ici pour lire le rapport sur l'impact du Covid-19 sur l'activité du 115 et le public pris en charge
Cliquez ici pour lire la synthèse de l'impact du Covid-19 sur l'activité du 115 et le public pris en charge
Cliquez ici pour lire l'infographie en 2 pages

Lire la suite

Imprimer E-mail

Newsletter du 16 juin

Lettre de la Fédération des acteurs de la solidarité
Mardi 16 juin 2020
 
Une prime exceptionnelle pour les personnels des établissements et services médico-sociaux privés et publics dans le cadre de l’épidémie de Covid-19 a été annoncée la semaine dernière par le ministère des Solidarités et de la Santé. Revendiquée dès le début de la crise par la Fédération des acteurs de la solidarité, nous pouvons nous réjouir collectivement de cette nouvelle qui vient reconnaître l'implication des salarié·e·s et intervenant·e·s sociaux·ales de terrain auprès des personnes les plus précaires.  Cette prime de 1000 euros, intégralement prise en charge par l’Etat, bénéficiera aux salarié·e·s en poste pendant la crise, dans les secteurs de l’hébergement, de la veille sociale et de l’accueil des demandeur·se·s d’asile. Pour le secteur médico-social (incluant les Lits halte soin santé, Lits d’accueil médicalisés et ACTACTAppartement de Coordination Thérapeutique), la prime variera de 1000 à 1500 euros en fonction du département d’implantation et de l’intensité de l’épidémie. Il reste cependant de nombreuses questions sur le public bénéficiaire et le périmètre des dispositifs concernés, pour lesquelles des précisions sont attendues via la DGCSDGCSDirection générale de la Cohésion sociale. La Fédération et ses partenaires ont également saisi par courrier le ministre du Logement pour que soit intégré dans le périmètre de la prime l’ensemble des activités du logement accompagné, notamment les FJTFJTFoyer de jeunes travailleurs, FTMFTMFoyer de travailleurs migrants, l’intermédiation locative et les résidences sociales qui ne sont pas inclus dans l’instruction DGCSDGCSDirection générale de la Cohésion sociale. Nous reviendrons vers vous dès que le périmètre et les modalités de mise en œuvre de la prime seront précisés par l’Etat.
Vous trouverez ci-après une fiche technique de la DGCSDGCSDirection générale de la Cohésion sociale précisant les conditions de mise en place de la prime pour les personnels des établissements et services sociaux privés et publics, ainsi qu'une annexe relative aux personnels des établissements et services médico-sociaux privés et publics.
Information sur la mise en place d’une prime exceptionnelle pour les personnels des établissements et services sociaux privés et publics dans le cadre de l’épidémie de Covid-19
Annexe relative à la mise en place d’une prime exceptionnelle pour les personnels des établissements et services médico-sociaux privés et publics dans le cadre de l’épidémie de covid-19
 

Lire la suite

Imprimer E-mail

Newsletter du 10 juin

Lettre de la Fédération des acteurs de la solidarité
Mardi 9 juin 2020
 
Bonjour à tou·te·s,
Nous espérons que vous allez bien et que la sortie progressive du confinement se passe dans de bonnes conditions. 
Retrouvez dans cette newsletter l'analyse de la circulaire AHIAHIAccueil hébergement insertion du 3 juin ; des publications autour des CHRSCHRSCentre d’hébergement et de réinsertion sociale Hors les Murs et le Logement d'abord ; l'appel à mobilisation SEVE Emploi 2021 pour les SIAE ; la publication de l'étude nationale Maraudes lancée par la Fédération en partenariat avec la Fédération Nationale des Samu Sociaux ; la possibilité de s'inscrire à un webinaire sur l'organisation de projets Vacances avec les personnes que vous accompagnez ; etc...
Par ailleurs, la Fédération est en attente de la publication de textes importants pour le secteur, notamment la circulaire budgétaire 2020 sur le programme 177, ou les conditions de mise en œuvre de la prime pour les salarié·e·s du secteur AHIAHIAccueil hébergement insertion. Nous reviendrons dans le détail sur ces décisions dès qu’elles seront rendues publiques.
Bonne lecture !

Lire la suite

Imprimer E-mail

Newsletter du 3 juin

Lettre de la Fédération des acteurs de la solidarité
Mercredi 3 juin 2020
Vacances pour tou.te.s 2020 :
ouverture des demandes d’Aide aux Projets Vacances
Après une longue période de confinement particulièrement dure pour les familles défavorisées, les personnes sans domicile ou hébergées que nous accompagnons, les vacances de cette année vont avoir une saveur bien particulière. Entre autre mille bénéfices, elles vont permettre de se ressourcer, de prendre du temps pour soi et pour ses proches, et de s’ouvrir à de nouveaux horizons.
Pour la deuxième année consécutive, la Fédération des acteurs de la solidarité est heureuse de lancer l'ouverture du dispositif partenarial avec l'Agence Nationale pour les Chèques-Vacances (ANCV) qui permet aux associations et structures adhérentes à la Fédération, de monter avec les personnes qu’elles accompagnent, des projets vacances individuels ou collectifs, co-financés par l’ANCV via les chèques-Vacances.
Vacances pour tou.te.s 2020 : cliquez ici pour en savoir +

Lire la suite

Imprimer E-mail

Newsletter spéciale Covid-19 du 20 mai

Newsletter spéciale n°9
Covid-19
Mercredi 20 mai 2020
Jeudi 7 mai, Julien Denormandie, ministre chargé de la Ville et du Logement, annonçait le prolongement de la trêve hivernale jusqu’au 10 juillet. Une décision d’une absolue nécessité en pleine crise sanitaire et sociale. Mais si les personnes sans abri, mal logées, et celles qui ont des difficultés à payer leur loyer ont gagné quelques semaines de répit… le problème restera entier au mois d’août !
Depuis les annonces du confinement, la mobilisation générale des associations, des structures de solidarité, et des services de l’État a pourtant permis de déployer des moyens jamais obtenu jusqu’ici pour protéger les personnes les plus vulnérables : levée de la fin de la trêve hivernale, ouverture de places d'hébergement supplémentaires à l'hôtel, de centres de desserrement Covid-19, versement d'une prime de solidarité aux plus précaires, distribution de chèques services...
A ce stade, il est encore temps d’éviter la catastrophe sociale annoncée ! Le plan de relance du gouvernement doit être l’occasion d’un changement d’échelle pour mettre fin au sans-abrisme, réduire le nombre de ménages mal-logés, en fixant des objectifs ambitieux en termes de sorties de rue, de bidonville, de squat, ou de l’hébergement vers le logement, de production de logements très sociaux et logements accompagnés et de rénovation des logements indignes et énergivores.

Pour que demain ne ressemble pas à hier, le Collectif des Associations Unies propose 15 mesures à adopter d’urgence ! 
Cliquez ici pour lire les 15 mesures du CAU

Lire la suite

Imprimer E-mail

Vous n'avez pas encore de compte? Inscrire maintenant!

Connectez-vous à votre compte