L'inconditionnalité de l'accueil, au coeur de notre projet associatif

Les dossiers de F magazine

Par Louis Gallois, président de la Fédération des acteurs de la solidarité

Chaque jour, l’actualité des politiques du logement et l’augmentation du nombre de personnes – isolées ou en famille - à la rue nous rappellent combien les principes d’inconditionnalité de l’accès à l’hébergement sont malmenés dans les territoires. L’accueil inconditionnel, principe selon lequel toute personne en situation de détresse a droit à tout moment à un hébergement et un accompagnement, est d’abord un principe socle du code de l’action sociale et des familles. Mais c’est aussi un principe fondateur pour l’action des associations qui constitue l’ADN de la Fédération. Qu’on puisse remettre en cause ce principe est un signe alarmant. Nous savons pourtant combien les réalités de terrain peuvent éloigner de l’inconditionnalité. L’absence de solution disponible dans l’hébergement ou le logement contraint trop souvent les associations, à la demande de l’État, au tri des publics en fonction de leur statut administratif, de leurs ressources ou de l’âge des enfants. Le maintien de la gestion saisonnière de l’hébergement, malgré les 6 000 places d’hébergement pérennisées à la sortie de l’hiver à la demande de la Fédération, témoigne aussi des diffi cultés à proposer un hébergement stable et digne, ouvert toute l’année aux plus exclus. La persistance de campements indignes dans les villes souligne l’absolue nécessité de renforcer les capacités d’hébergement et d’accompagnement accessible aux sans-abri sur l’ensemble du territoire national.
La réduction des moyens dédiés aux Centres d’hébergement et de réinsertion sociale (CHRSCHRSCentre d'Hébergement et de Réinsertion Sociale) porte aussi une lourde menace sur les principes d’inconditionnalité et de continuité de l’accueil. Si la Fédération a obtenu une enveloppe de rattrapage de 10 millions d’euros pour 2019, nous devons rester pleinement mobilisés pour obtenir un moratoire complet sur ce plan d’économies qui touche le cœur de nos activités.L’inconditionnalité de l’accueil est donc un combat permanent, indissociable de la doctrine du Logement d’abord qui guide l’action de la Fédération. Nous devons le mener avec force à tous les niveaux, national et régional, pour les publics que nous accompagnons mais aussi pour préserver le sens et l’ambition du travail social. Afi n de continuer ce combat ensemble, je vous donne donc rendez-vous à Paris le 21 juin 2019 pour l’Assemblée générale de la Fédération. ●

Imprimer

Vous n'avez pas encore de compte? Inscrire maintenant!

Connectez-vous à votre compte