Grand débat national - Prendre en compte les propositions de toutes et tous

Les actualités de F magazine

AN-1Dans le cadre du grand débat national organisé par le gouvernement, la Fédé-ration des acteurs de la solidarité s’est mobilisée pendant plusieurs mois pour que les plus pauvres ne soient pas les grands oubliés de ce moment de consultation citoyenne.Dans un premier temps en orga-nisant une consultation paral-lèle qui a permis de collecter plus d’une centaine de contribu-tions rassemblant l’expression de 2 200 participants sur la question « Comment rendre notre socié-té plus solidaire ? ». Ce document donne une vision actualisée des préoccupations et des proposi-tions des personnes en situation de précarité, qu’elles soient accueil-lies, accompagnées ou hébergées dans les associations du réseau. Vous pouvez retrouver le document de restitution de ces propositions sur le site internet de la Fédération.Dans un second temps, le 11 mars 2019, était organisé, en partenariat avec la Fondation de l’Armée du Salut et l’Uniopss, un moment fort de restitution des débats qui avaient impliqué les personnes accompa-gnées les semaines précédentes, au Conseil économique, social et environnemental.

Le Conseil national des personnes accompagnées et accueillies (CNPA) et les délégués désignés par les associations participantes ont appelé les ministres à « faire appli-quer les textes », qu’il s’agisse de la part des logements sociaux dans les villes, ou de l’accessibilité pour les handicapés. Ils ont aussi propo-sé des mesures concrètes comme le droit au RSARSARevenu de solidarité active dès 18 ans, un stage de pauvreté pour comprendre la réalité des personnes en difficul-té, ou encore l’ouverture 7j/7j des accueils de jours. Le ministre Julien Denormandie a promis « non pas que tout sera repris mais que tout sera étudié avec précision ».

La mise en place des différents débats a permis de mettre en valeur la capacité de notre réseau à agir collectivement et à créer des espaces d’échanges et de parti-cipation mettant en valeur l’ex-pression directe des personnes concernées. ●

Audrey-Jane Bald

 

Imprimer

Vous n'avez pas encore de compte? Inscrire maintenant!

Connectez-vous à votre compte