Sans-abri : une situation qui s'aggrave l'été avec 76% des demandes d'hébergement non satisfaites

Souvent oubliés l’été, les sans-abri ne sont pas moins nombreux, et particulièrement vulnérables notamment en cette période de canicule. Alors que la déclinaison des engagements du Gouvernement sur l’ouverture de places pérennes tarde à se mettre en place, le 115115Numéro d’urgence sociale anonyme et gratuit pour les sans-abri est au bord de la crise et n’arrive plus à répondre aux demandes d’hébergement des personnes à la rue.

Eté comme hiver, les demandes explosent

Cet été, les demandes enregistrées par le 115115Numéro d’urgence sociale anonyme et gratuit pour les sans-abri sont équivalentes à celles enregistrées cet hiver, un constat qui vient réaffirmer, s’il en était besoin, l’incohérence de la gestion au thermomètre de l’hébergement d’urgence. Face à cette forte demande, le 115115Numéro d’urgence sociale anonyme et gratuit pour les sans-abri n’a plus de solutions à proposer aux personnes à la rue : en juillet 2013, 76 % des demandes d’hébergement n’ont pas pu être satisfaites, une réponse très insuffisante d’autant plus inquiétante qu’elle atteint 85 % pour les familles.

Un manque criant d’hébergements et de logements accessibles aux sans-abri

Malgré l’ouverture de nouvelles capacités d’accueil en 2013, le 115115Numéro d’urgence sociale anonyme et gratuit pour les sans-abri est confronté à une pénurie de places d’hébergement qui atteint cet été son paroxysme en étant responsable de 83% des demandes d’hébergement non satisfaites (contre 70 % pendant l’hiver).

Principalement due à la fermeture progressive des places hivernales, à la saturation du parc d’hébergement d’urgence et à l’épuisement des enveloppes budgétaires pour les nuitées hôtelières (- 29% d’orientations vers ce dispositif par rapport au mois de janvier), ce manque de places disponibles est également lié à la fermeture de places pérennes, faute de financements pour la plupart, mais aussi dans certains départements pour des raisons de proximité avec des sites touristiques.  

Le 115115Numéro d’urgence sociale anonyme et gratuit pour les sans-abri ne répond plus

Dans un contexte de plus en plus tendu, sans solutions à proposer aux personnes sans-abri et faisant face à une sélection accrue des publics qui écarte les personnes de nationalité étrangère, les travailleurs sociaux du 115115Numéro d’urgence sociale anonyme et gratuit pour les sans-abri arrivent à saturation. Ils voient s’éloigner la vocation initiale de l’urgence sociale : immédiate, inconditionnelle avec une prise en charge de courte durée et un accompagnement orienté vers l’accès à une solution pérenne. Afin d’anticiper une crise majeure, le Gouvernement doit rapidement prendre la mesure de l’ampleur de la dégradation de la situation des personnes mal-logées ou sans-abri et leur redonner des perspectives en privilégiant l’accès à des solutions d’hébergement ou de relogement durable et la création d’un droit à l’accompagnement social accessible à tous.

 

Contacts presse :

Laure Antoine - 01 48 01 82 32

Céline Figuière - 01 48 01 82 06

Imprimer E-mail

Vous n'avez pas encore de compte? Inscrire maintenant!

Connectez-vous à votre compte