[CP] Fin de la trêve hivernale au 31 mars : alerte sur les fermetures de centres d’hébergement

Communiqué de presse
Vendredi 15 mars 2019

Fin de la trêve hivernale au 31 mars : alerte sur les fermetures de centres d’hébergement
 
Avec la fin de la trêve hivernale commence le compte à rebours des fermetures de centres d’hébergement ouverts cet hiver, et l’angoisse du retour à la rue pour des milliers de personnes hébergées, isolées ou en familles.
Malgré une forte mobilisation des services de l’État et des associations pour ouvrir cet hiver jusqu’à 15 000 places d’hébergement ou de « mise à l’abri » en complément des centres d’hébergement ouverts toute l’année, la situation est toujours extrêmement tendue : des centaines de personnes appelant le 115 n’obtiennent pas d’hébergement dans les grandes agglomérations comme Paris, Lyon, Lille, Toulouse ou Marseille. A Paris, au plus fort des ouvertures de place en février, ce sont 3 600 personnes qui ont été recensées à la rue, soit 10% en plus en un an à périmètre constant.
Pourtant, la fin de la trêve hivernale le 31 mars signe la fermeture de milliers de places d’hébergement. La Fédération des acteurs de la solidarité a recensé parmi les associations adhérentes le risque de fermeture de 8000 places d’ici fin juin avec un pic début avril (moins 5470 places). Sur ces 8000 places menacées de fermeture, les régions les plus touchées sont l’Ile-de-France (moins 4541 places), l'Occitanie (moins 912 places) et Auvergne-Rhône-Alpes (moins 885 places). La fermeture de ces capacités d’accueil, dans un contexte de saturation extrême de l’hébergement et de l’accès au logement provoquerait des remises à la rue massives de personnes en situation de grande exclusion et la multiplication de campements indignes dans les grandes villes.

Face à cette situation critique, les associations de solidarité demandent au gouvernement et aux collectivités locales de maintenir ouvertes toute l’année les places d’hébergement proposant des conditions de vie dignes avec un accompagnement social. Les pouvoirs publics et les associations doivent s’engager à ce qu’aucune personne ne soit remise à la rue au printemps sans solution d’hébergement ou de relogement.
 
 
Contact presse :
Marguerite Bonnot
01 48 01 82 06 / 06 17 80 03 52

ImprimerE-mail

[CP] RSA dès 18 ans, revalorisation des minima sociaux, pas de sortie de l’hébergement d’urgence sans solution positive, « stage précarité »… les mesures urgentes demandées par les personnes en situation de vulnérabilité dans le cadre du Grand Débat

Communiqué de presse
Mercredi 13 mars 2019

Sans titre1

Alors que le Grand Débat national se termine dans quelques jours, la Fondation de l’Armée du Salut, la Fédération des acteurs de la solidarité et l’Uniopss ont organisé, lundi 11 mars, une journée au Conseil économique, social et environnemental (CESE) pour faire entendre la voix des personnes en situation de précarité et de fragilité, trop peu souvent entendues.

Lire la suite

ImprimerE-mail

[CP] Mobilisation du Collectif #PourUneEuropeSolidaire

Communiqué de presse
Paris, 4 mars 2019

Mobilisation du Collectif #PourUneEuropeSolidaire
Les associations de solidarité s’unissent à l’occasion des élections européennes de mai 2019 afin de porter collectivement un message fort en faveur d’une Europe véritablement sociale, solidaire et respectueuse des droits fondamentaux.

· Une situation sociale inacceptable sur le continent le plus riche de la planète ·

Lire la suite

ImprimerE-mail

Connectez-vous à votre compte