Le chef / La cheffe d’atelier couture insertion

Aux Captifs, La Libération, association catholique parisienne fondée en 1981, agréée par les pouvoirs publics, et en lien avec le diocèse de Paris, a pour but de rencontrer et d’accompagner les personnes en situation de prostitution ou de précarité à Paris. www.captifs.fr.

 

L’association recherche : Le chef / La cheffe d’atelier couture insertion

 

L’Atelier Bakhita est porté par l’association Aux Captifs la Libération depuis 2017. Il réunit des personnes rencontrées par l’association en situation de prostitution et accompagnées par une des antennes de l’association. Ces personnes apprennent un nouveau métier à l’atelier et se reconstruisent par le travail. A travers la maîtrise des techniques, la mise en œuvre de leur créativité et la réalisation d’objets, elles retrouvent l’estime d’elles-mêmes.

Cet atelier a le statut OACAS, « Organisme d’Accueil Communautaire et d’Activité Solidaire », ce qui permet de proposer à des personnes qui ne peuvent accéder à un emploi classique (en particulier celles qui n’ont pas d’autorisation de séjour) d’avoir une activité, une formation, et de bénéficier d’une rémunération appelée ‘’allocation communautaire’’ ou pécule.

L’enjeu de l’Atelier Bakhita est double : permettre la pré-insertion des couturières en leur enseignant savoir-être et savoir-faire ; créer un modèle économique viable qui permet le versement des pécules et le bon fonctionnement de l’atelier, grâce à la vente des productions et au développement des commandes.

Missions : Sous la responsabilité hiérarchique directe du Responsable des ateliers OACAS, le chef / la cheffe d’atelier couture encadre et accompagne les personnes inscrites dans le projet OACAS – couture en vue d’une insertion socioprofessionnelle. Il/elle assure les missions suivantes :

 

Gestion d’équipe

 

Gestion de l’atelier

 

Profil :

 

Pôle prostitution – Ateliers OACAS

 

Contact : envoyer lettre de motivation et CV à rh@captifs.fr