La Fédération et Médecins du Monde publient leurs propositions pour la loi santé 2019

Dans un document rendu public cette semaine, la Fédération des acteurs de la solidarité et Médecins du Monde publient conjointement un document de propositions et d’amendements pour contribuer à la loi santé « relatif à l’organisation et à la transformation du système de santé » qui sera votée d’ici l’été 2019.

La Fédération des acteurs de la solidarité et Médecins du Monde souhaitent en particulier que la lutte contre le non recours, l’amélioration de l’accès aux droits et à la santé des personnes précaires deviennent de véritables priorités de santé publique au cœur des ambitions de ce projet de loi, qui semble pour l’instant très centré sur l’organisation des soins, ne laissant pas la place à des réelles évolutions en matière de prévention, démocratie en santé et droits nouveaux pour les personnes malades. Pour parvenir à cette réduction des inégalités sociales de santé, une meilleure coordination des acteurs sociaux, médico-sociaux et sanitaires, en lien avec les droits et parcours des patients et usagers du système de santé, leur paraît primordiale et nécessite d’être renforcée.

Constatant de plus que le système de santé actuel n’est pas suffisamment inclusif et doit être amélioré globalement pour un accès aux soins réel de toutes et tous, ces deux réseaux ont souhaité porter à la connaissance des parlementaires et du Gouvernement des propositions communes afin que ce projet de loi prenne mieux en compte les personnes en situation de précarité, leur accès à la prévention, aux droits et aux soins.
Différentes auditions avec des parlementaires issus du Parti socialiste et du Parti « En marche » notamment sont programmées pour les prochaines semaines.

Cliquez ici pour lire le plaidoyer

ImprimerE-mail

Connectez-vous à votre compte