Retours sur la journée sur l'évaluation externe à Angers

La FNARSFNARSFédération nationale des Associations d’Accueil et de Réinsertion sociale Pays-de-la-Loire a organisé la première journée régionale sur l’évaluation externe, le 29 janvier 2013 à Angers. Rédaction du cahier des charges, choix du prestataire, impact sur le renouvellement de l’autorisation : une trentaine de participants ont brossé les aspects techniques et politiques de l’évaluation externe.

 

 

Cadrer son évaluation et rédiger son cahier des charges

 

La première table ronde a été l’occasion de rappeler les échéances réglementaires pour l’évaluation interne et externe (voir ici). Pour l’association qui s’engage dans l’évaluation externe, le premier défi est celui de savoir ce que l’on cherche à évaluer, selon ses besoins et selon les prérequis réglementaires. C’est ce qui doit apparaître dans le cahier des charges pour garantir de la part des candidats évaluateurs des réponses précises et pertinentes à votre appel d’offres. La table ronde 1 a permis également d’apporter des éclairages sur les critères de sélection du prestataire.

 

Préparer l’intervention de l’évaluateur externe

 

Une fois l’évaluateur sélectionné, il s’agit pour l’association de préparer sa venue dans la structure. Comment optimiser le temps de l’évaluateur dans la structure par la mise à disposition de documents en amont ? Quelle est la méthodologie à retenir pour la conduite des entretiens individuels et collectifs ? A qui appartiennent les données collectées ? C’est ce que la table ronde 2 a permis de préciser.

 

Quels impacts sur le renouvellement de l’autorisation ?

 

En présence de la DRJSCSDRJSCSDirection Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale et du Conseil Général 49, les associations ont pu questionner les pouvoirs publics sur l’influence que devraient avoir les rapports d’évaluation externe sur le renouvellement des autorisations. D’après la loi, si le rapport d’évaluation est rendu dans les délais et se présente conformément aux prérequis réglementaires, l’autorisation est tacitement renouvelée. Pour autant, les services de l’Etat semblent encore manquer de cadrage de la part de la Direction Générale de la Cohésion Sociale sur cette question : la FNARSFNARSFédération nationale des Associations d’Accueil et de Réinsertion sociale engage donc un travail avec les services de l’Etat pour s’assurer de la bonne utilisation des rapports d’évaluation externe.

 

Pour plus d'informations sur l'évaluation externe, consulter les Fiches Repères de la FNARSFNARSFédération nationale des Associations d’Accueil et de Réinsertion sociale.

Consulter également la circulaire du 21 octobre 2011 de la DGCSDGCSDirection générale de la Cohésion sociale.

Imprimer E-mail

Vous n'avez pas encore de compte? Inscrire maintenant!

Connectez-vous à votre compte