Retour à toute l'actualité

25 mars 2021

[Stratégie Pauvreté] AAP Soutien aux associations de lutte contre l’exclusion : changement de process !

Au regard du nombre important de projets déposés la DGCS informe d’une utilisation complète de l’enveloppe prévue dès la première vague d’appel à projets et annule finalement la seconde vague.

Ce mardi 23 mars, nous avons reçu de la DGCS l’information suivante :  

  • Le budget finalement alloué en 2021, pour l’ensemble du territoire national, est de la totalité de l’enveloppe (100M€) et non 50M€ comme prévu initialement. 
  • Un « finalement » unique appel à projet en 2021 : Il était prévu initialement 2 appels à projet (1ère et 2ème vague). Compte tenu du succès du premier appel à projets lancé le 24 novembre 2020 et de la qualité des projets qui ont été déposés avant le 15 janvier, tant au niveau national que régional, la DGCS a été décidé de débloquer d’emblée la totalité de l’enveloppe dès 2021. En effet, 2609 dossiers ont été déposés pour une demande totale de financement d’environ 500 M€. Il n’est donc pas envisagé de seconde procédure d’appel à projets à ce stade. 
  • Calendrier de notification des résultats : Pour les projets déposés au niveau national, le ministre des solidarités et de la santé procédera à l’annonce des lauréats la première semaine d’avril
    • Pour les projets déposés au niveau régional, l’annonce des lauréats n’interviendra pas avant cette date et pourra avoir lieu en deux temps pour certaines régions : Annonce d’une première vague de lauréats ou de l’intégralité des lauréats dans le courant de la première semaine d’avril après les annonces nationales ; 
    • En fonction des régions, annonce éventuelle d’une deuxième vague de lauréats pour les projets nécessitant des discussions complémentaires au début du mois de Juin. 

La DGCS souligne par ailleurs la qualité des projets déposés. Elle précise également qu’un grand nombre de projets ne seront pas retenus. Il s’agit d’une part d’une demande de subvention n’ouvrant pas de droit à financement, d’autre part, l’enveloppe reste limitative. Elle pointe également que cela ne remet pas en cause l’intérêt et la pertinence de nombreux projets présentés, qui démontrent le dynamisme et la créativité du monde associatif.