Retour à toute l'actualité

26 novembre 2020

Fonds de Développement de l’Inclusion exceptionnel : une mobilisation massive des SIAE et un soutien à conforter

L’Axe 1 du FDI, qui consistait à consolider les structures fortement impactées par le 1er confinement, a concerné 3 831 demandes, soit 93% des SIAE, pour un budget total de 100,3 millions d’euros. 


L’Axe 2, sous forme d’appel à projet et centré sur le développement et la transformation des structures, a quant à lui fait émerger 2 500 projets, pour un coût total de 191 millions d’euros, soit proche du double du budget annoncé (100 millions d’euros). 


Cette mobilisation massive des structures démontre leur dynamisme et leur capacité à innover et à se développer, malgré un contexte économique et social particulièrement difficile. 


Il s’agit maintenant d’adapter le budget consacré à l’IAE à cette dynamique, dans un double enjeu de consolidation et de développement, et dans la trajectoire du Pacte Ambition IAE. 


C’est dans cette optique que l’ensemble des têtes de réseaux de l’IAE est mobilisée, et travaille avec la DGEFP et le cabinet de la ministre déléguée à l’insertion. 


Nous demandons une augmentation significative du budget du FDI Axe 2, permettant de financer tous les projets pertinents et conformes aux critères de l’appel à projet. Cette augmentation pourrait en partie être abondée par les postes non consommés en 2020, ainsi que par les fonds dédiés aux expérimentations non réalisées en 2020, telles que le contrat passerelle et le CDI inclusion. 


Il nous semble également essentiel de reconduire ce type d’appel à projet de manière durable, pour permettre aux structures de développer des projets sereinement, avec un calendrier adapté et dans un cadre consolidé, favorisant ainsi la diversité des modèles et des projets. 


Par ailleurs, nous insistons sur le besoin en consolidation qui perdure, avec un 2nd confinement qui fragilise le secteur et impacte gravement certaines structures. 


Synthèse enquête FDI de la DGEFP souligne une situation économique difficile voire alarmante pour 1/3 des SIAE : outre les 5% en fermeture temporaire, 12% des SIAE signalent une baisse d’activité de plus d’un tiers de leur chiffre d’affaires, soit 17 % en difficulté soulignée, et 18% font état d’une baisse de chiffre d’affaire de 15 à 35%. 


Face à ce constat, nous demandons un fonds de soutien en urgence aux structures les plus fragiles.