La Fédération est membre du nouveau Comité stratégique de la santé mentale et de la psychiatrie

La Fédération des acteurs de la solidarité est l’un des 26 membres du Comité stratégique de la santé mentale et de la psychiatrie dont le lancement a été effectué le 28 juin dernier et auquel a participé le Directeur général de la Fédération, Florent Gueguen.

Après la visite d’un foyer de vie du groupe SOS dans le 20ème arrondissement de Paris, la Ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn et Sophie Cluzel, Secrétaire d'État auprès du Premier ministre, chargée des Personnes handicapées, ont lancé les travaux du comité par une présentation de la feuille de route de la santé mentale et de la psychiatrie que vous pouvez consulter ici.

Après être revenu sur la suppression du Conseil national de santé mentale au profit de ce nouveau Comité stratégique dont la gouvernance est rénovée avec une Présidence effectuée désormais par Madame La Ministre (et non plus un sociologue, personnalité qualifiée, comme c’était le cas auparavant), les Ministres ont détaillé les 37 actions déclinées dans la feuille de route, qui ont pour objectifs de :

  • promouvoir le bien être mental, prévenir et repérer précocement la souffrance psychique et prévenir le suicide,
  • garantir des parcours de soins coordonnées et soutenus par une offre en psychiatrie accessible, diversifiée et de qualité,
  • améliorer les conditions de vie et d’inclusion sociale et la citoyenneté des personnes en situation de handicap psychique.

La feuille de route l’affirme : « cela ne sera possible que dans une approche transversale de la santé mentale, territorialisée dans le cadre des projets territoriaux de santé mentale, dans une politique d’ « aller vers » et d’empowerment » .

Les Ministres ont insisté sur la nécessité d’avoir une approche globale qui couvrirait à la fois la prise en charge thérapeutique, mais également l’accompagnement social, la prévention, le repérage précoce et le suicide. La pair aidance, le chez soi d’abord et le plan quinquennal Logement d’abord devront tout particulièrement être pris en compte dans le cadre des travaux du Comité, selon la Secrétaire d’Etat.

La Fédération enverra en septembre une contribution à cette feuille de route, en se basant sur son plaidoyer santé mentale 2018, son bilan de l’implication du réseau dans les projets territoriaux de santé mentale, le guide de la pair aidance qu’elle est en train de co-rédiger avec la DIHALDIHALDélégation interministérielle à l'hébergement et à l'accès au logement, et les travaux auxquels elle participe dans le cadre de la commission santé mentale de l’Uniopss. Tout adhérent peut lui faire parvenir ses remarques d’ici le 30 août prochain.

ImprimerE-mail

Connectez-vous à votre compte