La prime d’activité est lancée : demandez-la !

Aide financière complétant les ressources des travailleurs précaires et modestes, la prime d’activité est entrée en vigueur le premier janvier 2016, succédant au RSARSARevenu de solidarité active activité et à la prime pour l’emploi. La FNARSFNARSAncien nom de la Fédération des acteurs de la solidarité invite ses adhérents à la faire connaître et à accompagner les allocataires potentiels à la demander. Des outils sont disponibles sur les sites de la CNAF et de la MSA.

Prévue par le plan pluriannuel de lutte contre la pauvreté, la réforme de l’aide aux travailleurs pauvres et modestes a abouti à la création de la prime d’activité.

Une meilleure aide pour les plus de 5 millions de travailleurs précaires

La prime d'activité s'adresse aux salariés et travailleurs indépendants percevant moins de 1 500€ nets par mois, ainsi qu'aux étudiants et apprentis salariés percevant durant au moins trois mois, un salaire mensuel supérieur à 78 % du Smic net (soit 893,25 € nets par mois). Plus de 5 millions de personnes y seront éligibles, dont les personnes mises en activité au sein d’ateliers d’adaptation à la vie active.

Son mode de calcul, à l’instar de celui prévu pour le RSARSARevenu de solidarité active, prend en compte la composition du foyer familial, prévoyant donc une majoration en fonction du nombre d’enfants à charge.

La prime d’activité se démarque par contre, positivement, du RSARSARevenu de solidarité active activité sur plusieurs points. Elle apporte notamment un soutien financier plus fort pour les personnes percevant 0,7 à 1 SMIC ; elle simplifie également le mode de versement de la prime en figeant les droits perçus sur le trimestre, mettant fin aux variations brutales et peu compréhensibles du montant d’allocation perçu lorsque la situation d’emploi des personnes évoluait durant le trimestre.

Si la FNARSFNARSAncien nom de la Fédération des acteurs de la solidarité aurait souhaité une ouverture sans restriction de la prime aux étudiants et apprentis, elle considère cette réforme comme positive. Au-delà de son contenu lui-même, la prime d’activité crée en effet une dynamique forte, permettant de sortir l’aide aux travailleurs pauvres de l’enlisement du RSARSARevenu de solidarité active activité et de la prime pour l’emploi.

Un simulateur pour connaître ses droits

La FNARSFNARSAncien nom de la Fédération des acteurs de la solidarité invite ses adhérents à faire connaître le dispositif et à accompagner les allocataires potentiels à demander la prime.

A noter : toute demande réalisée avant le 31 mars 2016 sera rétroactive. Si elle est attribuée, l’allocation sera versée à compter du premier janvier.

Des informations précises, un support vidéo simple et surtout, un simulateur du montant de la prime pouvant être perçu sont disponibles sur les sites de la CNAF et de la MSA : n’hésitez pas à les utiliser !

Des outils de présentation du dispositif

PrimeAct Banniere442x85

ImprimerE-mail

Connectez-vous à votre compte