Retour sur la journée de formation au montage de projets de coopération européenne

Le 27 mars dernier a eu lieu, en partenariat avec l’agence Erasmus +, une journée de formation au montage de projets de coopération européenne, réunissant une trentaine de participants venus de toute la France et de tous types de structures.

L’idée de départ : déconstruire le mythe selon lequel Erasmus n’est que pour les étudiants, et démontrer l’apport des projets de coopération européenne pour les acteurs du champ social.

Les participants ont pu bénéficier de l’expertise d’actrices de premier plan du programme : Estelle Duprat, chargée de la promotion et du développement de l’axe Education des adultes de l’agence nationale Erasmus +, et Brigitte Daouadi sur le volet jeunesse.

La première partie de la matinée a donc été consacrée à la présentation générale du programme Erasmus +. Programme favorisant les échanges et la mobilité des Européens, Erasmus regroupe différents axes qui permettent à différents publics de bénéficier d’un soutien à la mobilité européenne, partant du principe que cette mobilité peut, à tout moment de la vie, être bénéfique.

Ainsi, deux secteurs du programme peuvent intéresser plus particulièrement les acteurs du champ social et médico-social : le secteur éducation des adultes et le secteur jeunesse.

Le secteur éducation des adultes permet à toute personne travaillant ou rattachée à une organisation d’éducation des adultes de participer à un projet Erasmus +. Le terme « Education des adultes », recouvre toutes les organisations qui ont un rôle dans le développement des compétences permettant d’être citoyens. Il inclue donc dans son champ les associations œuvrant dans le secteur social, au vu de leur mission d’insertion sociale et des publics qu’elles accueillent.

Le secteur jeunesse permet à tout jeune, quel que soit son statut, de partir en mobilité.

Trois actions-clé sont possibles dans le cadre du programme Erasmus + :
  • Les projets de mobilité, qui permettent de partir pour une durée d’entre 2 jours à deux mois dans un ou plusieurs autres pays européens à des fins d’apprentissage. Il peut s’agir de formations ou de stages d’observation.
    A titre d’exemple, la Fédération nationale des Centres Sociaux et Socioculturels a présenté aux participant-e-s un projet de mobilité de directeurs et directrices de centres sociaux mené entre 2016 et 2018 qui a permis à des dizaines de cadres de Centres sociaux d’aller à la rencontre de partenaires européens afin de comparer et de confronter leurs pratiques professionnelles à celles de professionnels suédois, britanniques, espagnols, belges et allemands. Chaque séjour de 5 à 6 jours a donné lieu à des échanges, ateliers, visites de terrrain permettant aux participant-e-s d’enrichir leurs connaissances et compétences professionnelles mais aussi d’approndir certaines questions : développement durable, numérique, modèle économique, etc. Pour en savoir plus vous pouvez vous rendre sur le site internet du projet : fabus.centres-sociaux.fr
    Sur ce type de projets, c’est la mobilité ainsi que sa préparation qui est financée, sur la base de coûts forfaitaires. Ainsi, le programme prend en charge le coût de transport et de séjour des participant-e-s en fonction du lieu de départ et de destination, ainsi que le coût généré par la préparation de la mobilité : session de préparation, formation linguistique, coûts de gestion administrative, etc. Autre information clé : les projets Erasmus + ne nécessitent pas de faire d’avance de trésorerie, 80% du financement étant versé par l’agence dès la sélection du projet par l’agence.
  • Les projets de partenariat qui visent à mettre en place des coopérations en matière d’innovation et d’échanges de bonnes pratiques.
    Ces projets ont en général une plus grande amplitude financière dans la mesure où ils donnent lieu à la création d’outils ou de méthodes pédagogiques innovantes. Il peut s’agir de projets visant à créer des guides, outils numériques dans le but de favoriser la formation  et l’apprentissage dans un domaine en particulier. A titre d’exemple, le projet Generativity, dont la Fédération des acteurs de la solidarité est partenaire depuis 2016, a abouti à créer une plateforme web d’aide au montage de projets européens selon la méthode de gestion du cycle du projet. Dans ce cas, le projet a donné lieu à des comités de pilotage dans les différents pays partenaires ainsi qu’à une période de mobilité visant à tester les modules de formation créés.
  • Les projets de soutien à la réforme des politiques dans le but de renforcer les outils et  instruments mis en place pour faciliter la mobilité en Europe ainsi que la  coordination Etats membres de l'Union dans les domaines de l'éducation, de la  formation et de la jeunesse.

Après avoir découvert l’architecture du programme, les participants ont travaillé en petits groupes à faire émerger des idées de projets pour s’entraîner à la « gymnastique » du montage de projets européens. Echanges de pratiques dans le domaine des crèches préventives, mobilité de jeunes en errance, essaimage du modèle des boutiques sans argent, échange entre acteurs de la lutte contre la traite des êtres humains, les idées n’ont pas manqué.

L’après-midi des échanges était consacrée à la présentation de la plateforme Generativity. Bibliographie sur le montage de projets, modules de formation en  ligne commentés par des professionnels, tutos vidéo pour maîtriser les outils numériques de la gestion de projet : les différents outils créés dans le cadre de ce projet Erasmus + ont été présentés aux participants, et sont disponibles en libre accès sur le site generativity.eu

Pour en savoir plus sur Erasmus + :

Sur le site https://www.erasmusplus.fr/penelope/ vous trouverez toutes les informations sur les projets de mobilité dans le secteur de l’éducation des adultes, dans lequel entrent les associations et acteurs du secteur social
Sur le site http://www.erasmusplus-jeunesse.fr/ vous trouverez toutes les informations sur la mobilité des jeunes, quel que soit leur statut, avec Erasmus +.
Pour en savoir plus sur le projet Generativity :
Sur la page http://generativity.eu/portfolio-generativity/training-modules-io2/?lang=fr vous trouverez 6 modules de formation sur les différents aspects du montage de projets européens : financements disponibles, gestion de projet, recherche de partenaires, évaluation, etc.
Sur la page http://generativity.eu/portfolio-generativity/videos-modules-io3/?lang=fr vous trouverez de courts tutos vidéo pour maîtriser les outils numériques dans la gestion de projet européen.

Quelques retours des participants :

« L’expérience concrète c’est le plus utile »
« Journée intéressante et dynamique »
« J’ai trouvé tout ce que je cherchais ! »
« Il s’agit d’une introduction, il faut maintenant des formations plus spécialisées »
« Un très bon début pour donner les outils de développement de projet aux structures ! »

ImprimerE-mail

Connectez-vous à votre compte